Avec une équipe bien plus jeune, dynamique (et moins chère) que Tri Yann, avec 5 hommes de plus que Nolwenn Leroy, avec plus d’instruments que le Dj de Manau, Oubéret propose un spectacle unique en son genre mêlant Musiques Celtiques et humour.

Pourquoi décomplexée ? Parce que nous voulons laisser notre imagination, notre créativité, nos humeurs, nos valeurs, nos personnalités s’exprimer sans limite et sans l’obligation de rentrer dans des cases. Nous faisons notre musique avec notre cœur…et nos mains.

– Vous êtes Bretons ?
– Non, Auvergnats.
– Alors comment vous est venu l’idée de faire de la musique Celtique ?
– Quelle question originale…j’adore le beurre salé.
Extrait d’un Interview donné à IrishbreizhTrad MAG encore une fois très inspiré…

Oubéret vous transportera grâce à ses compositions originales Celtiques mais aussi et surtout avec un échange constant avec le public. Chaque concert est différent et Oubéret sait comment adapter son discours pour dépayser, chambouler, séduire, captiver son auditoire.

« Si c’est pour regarder un groupe assis, sur des chaises, tout en enchaînant les morceaux en fermant les yeux… autant acheter un cd et l’écouter seul dans le noir »
Gilbert Montagné.

Cliquer sur les vignettes pour en savoir un peu plus sur nos musiciens

Oubéret Syl

Sylvain

Accordéon – Chant

Sylvain est un Hobbit….un vrai ! Epicurien, il saura toujours où est la buvette, mais aussi le restaurant qu’il ne faut pas manquer dans chaque village, et tout çà en connaissant chaque route et raccourci à 200km à la ronde. Chaque beau paysage lui fera sortir son appareil photo pour immortaliser ce moment, et il sera ravi de vous le faire découvrir. Sur scène avec son accordéon, il est d’une virtuosité qui n’a d’égale que sa culture musicale, pouvant passer de Mozart à Gloria Gaynor en une mesure. Toujours à l’affût pour placer un morceau ponctuant les boutades des ses camarades, à ce jeu là, c’est bien lui le meilleur.

Nico

Batterie – Bodhran – Chant

Nicolas est le second plus ancien d’Oubéret. Derrière sa batterie il a une vue d’ensemble sur ce qui se passe sur scène et dans le public. Sa grande expérience et son talent lui permettent de tout analyser de son œil vif, tout en distillant des rythmes variés et effrénés, en chantant avec sa voix claire et perçante, interagissant avec les autres membres du groupe et le public pour échanger quelques boutades…quel homme ! Et ce n’est pas fini : en dehors de la scène Nico est notre infographiste et s’occupe d’enregistrer nos albums dans son home Studio…mais quel homme !!! C’est presque agaçant. Sa (seule) faiblesse ??? il est nul en sport et en jeux vidéo 😉

Jocelyn

Chant - Whistle - Cornemuse

Jocelyn est le dernier fondateur officiel d’Oubéret encore en activité. Meneur de troupe sur scène, et porte-parole en dehors, il est en recherche constante du bon mot qui fera réagir le public. Les rires, l’émotion, les huées (provoquées et contrôlées bien sûr !), les cris sont ses plus belles récompenses. Aérophoniste, il jongle avec dextérité entre ses flûtes et sa cornemuse, afin de trouver la fréquence la plus supportable pour le public (hé oui, cà reste du pipeau et du biniou). Piquant, mais jamais blessant, bon vivant mais (presque) jamais lassant Jocelyn vous fera voyager autant avec sa voix rauque qu’avec ses mélodies fluettes.

Thomas

Basse – chant

Les bassistes ont la réputation d’être des personnes calmes et posées…assurément, il n’est pas bassiste. Thomas est la vitamine du groupe. Ses rythmes groovy et ses déhanchés sont toujours là pour booster d'éventuels coups de mou. Sur scène et en dehors il vit l’instant présent à fond. Sans filtre mais avec ses limites, il vous régalera par sa décontraction communicative. Ses multiples influences apportent au groupe un nouveau dynamisme, tant dans les choix musicaux que dans la bonne humeur du groupe. Vous ne pourrez pas le rater sur scène, que vous regardiez à droite, à gauche, en haut, ou en bas il sera là en train de danser !

Jean-Michel

Guitares – Bouzouki – Mandoline - chant

Pour notre plus grand bonheur c’est l’anti-guitariste, ou presque. Il n’a que 2 pédales d’effets (dont une qui ne marche pas). Son amplificateur fait moins de bruit que la sono, il échange avec ses collègues sur scène sans vouloir piquer la vedette à tout le monde, il ne veut pas faire de solo…avons-nous trouvé la perle rare ? Ne pensez pas que son style est minimaliste, son jeu à la guitare est d'une grande précision et ses déplacements sont optimisés pour pouvoir tenir plus de 8 heures sans vous décevoir. Il n’y a qu’a capter et comprendre son petit sourire en coin pour constater qu’il est heureux de partager sa musique avec vous.